Make your own free website on Tripod.com
Les Effets Néfastes du Fast Food
Les premiers pas vers des maladies graves : L'obesite

Un Régime McDonald, Fast-Food: Source de Nombreuses Maladies

HOME

Les Cotes Malsains de la Nourriture Proposee chez McDonalds | Un Regime McDonald, Fast Food: Source de Nombreuses Maladies | Influence du fast food sur notre environnement | Interview de Madame Chalvet | Bilan | Bibliographie | Contacts

m2-obese.gif

Lobésité est qualifiée de maladie par de nombreux spécialistes car elle peut mettre en cause le bien-être biologique, somatique, psychologique et social de lindividu.

Elle se définit comme un excès de masse graisseuse entraînant des inconvénients majeurs pour la santé, celui-ci se calcule par lindice de masse corporelle (IMC).

IMC = poids (kg) / taille ² (m²)

Les individus adultes dont lIMC est supérieur à 30kg/m² sont médicalement considérés comme des sujets obèses. Ceux dont lIMC est supérieur à 40kg/m² atteignent un stade dobésité morbide, et doivent alors faire attention, perdre du poids ne pourrait leur faire que du bien !!!

 

     Quel rapport avec le fast-food ?

 

Vu précédemment, cette nourriture a une teneur en graisses saturées et en sucres dabsorption rapide beaucoup plus élevé, et contient des calories qui sont stockées rapidement. Dans les deux heures qui suivent, ces calories se retrouvent sous forme de réserves, de tissus graisseux. De plus, lalimentation fast-food ne contient souvent pas du tout ou très peu de fibres, or, celles-ci permettent de ralentir labsorption des graisses.

Enfin lapport en vitamines et calcium est souvent inexistant et celui en sel trop important.

Aussi, avec un menu type McDonalds©, les besoins journaliers en calories sont dépassés !

  Vous imaginez donc les conséquences de cette alimentation.

Cependant, il est vrai que lon retrouve à lorigine de la maladie un autre certain nombre de facteurs qui peuvent sinfluencer réciproquement. Outre la nutrition, les facteurs génétiques, psychologiques ou sociaux peuvent aussi prédisposer un individu à être en surpoids.

 Mais malgré ceci, la nutrition domine quand même sur les autres facteurs.

    Ceci prouve alors que de salimenter au fast-food est alors néfaste, à long terme, et cause à lindividu de nombreux problèmes de santé.

En effet lobésité constitue un grand facteur de risque pour dautres maladies telles le diabète, lhypertension artérielle, lexcès de cholestérol, le cancer

Lobésité est donc un pas vers de graves maladies, alors il faut donc la prévenir pour léviter ou si cest déjà trop tard, la soigner.

 

Comment sommes nous devenus obèses ?

 

Lévolution de notre société a fait que de plus en plus de repas sont pris à lextérieur du domicile, en particulier le déjeuner, et la restauration rapide a connu un véritable essor ces trente dernières années.

De plus, chaque produit fast-food contient trop de calories, de gras et de cholestérol, mais aussi engendre des manques en vitamines, en minéraux et en fibres alimentaires.

En cinquante ans, le hamburger moyen a multiplié sa taille par cinq, les frites par trois et les boissons jusqu'à six fois. Ainsi, un repas fast-food nous apporte jusqu'à huit fois plus que les standards diététiques recommandés. Cest ce que lon appelle le phénomène « super-sizing » ou encore « XXL » des menus.

Sajoutant à cela, cette nourriture nest pas chère, et son rapport quantité des portions et prix est imbattable.

Ainsi, tout consommateur régulier de fast-food est exposé à lobésité. Tout sexplique en voyant le nombre croissant de restaurants fast-food, suivi de laugmentation phénoménale du nombre dobèses dans les pays développés.

En effet, aujourdhui lobésité est considérée comme lépidémie la plus ravageuse et dangereuse du siècle à venir.

 

Est-il encore temps de la prévenir ?

 

La prévention de lobésité passe tout dabord par une réduction des apports caloriques, donc par une alimentation strictement adaptée aux besoins de lorganisme. La réduction concerne surtout les aliments énergétiques, et ceux riches en graisses animales, la ration ne devant en aucun cas être privée des substances indispensables (vitamines, protéines, éléments minéraux.

Il est préférable que cette prévention soit aussi précoce que possible car les « mauvaises habitudes alimentaires » prises pendant lenfance ou ladolescence sont ensuite très difficiles à modifier.

De plus, le nombres de cellules adipeuses (cellules qui stockent les lipides) restant sensiblement constant, il est important de ne pas provoquer leur multiplication dans les premiers mois de la vie, une prise de poids excessive trop jeune conditionne en effet cette multiplication et détermine donc le poids futur du sujet dans la plupart des cas.

 

Le taux d'obésité sur le territoire français
carte-obesite.gif
(par départements)


Dernière Mise à Jour: 21/04/04
TPE Bower, Farrugia, Ryder